Eau de Vie de Cidre de Carnac

eau-de-vie-cidre-carnac

Élaborée à partir du délicieux cidre Bio de carnac, l’eau de vie de cidre a été vieillie au minimum 2 ans en fûts de chêne.

La ferme « Les Primevères » située dans le village du Notério en Carnac est labellisée Bio et propose depuis de nombreuses années du Cidre fermier, du jus de pommes, de la gelée de pommes et du vinaigre de cidre.

Vous pouvez désormais y trouver une eau de vie réalisée à partir de leur cidre.

 

Du verger à votre verre, le cidre de Carnac

Les Pommes

Récoltées entre septembre et novembre, le producteur mélange différentes variétés de pommes douces, douces-amères, amères et acidulées, dans des proportions tenues secrètes afin d’avoir le sucre, les tanins et l’acidité recherchés.

Le Pressurage

Puis l’opération de pressurage commence dans un pressoir pour en extraire le jus également appelé le moût. Les pommes sont broyées afin d’obtenir une pulpe.

La Fermentation

Pour l’instant ce n’est encore que du jus de pomme. Il faut désormais que le sucre présent dans ce moût se transforme en alcool, c’est le rôle de la fermentation.

Sous l’action de levures, il fermente pour devenir du cidre. C’est à dire que le sucre se transforme peu à peu en éthanol (alcool). Aucune levure n’est ajoutée par l’homme, les levures qui travaillent sont naturellement présentes sur la peau des fruits. La durée de fermentation est aléatoire, elle dépend principalement des conditions climatiques. Plus l’hiver est doux, plus la fermentation est rapide et inversement. Bien que le cidre ne soit pas destiné à être commercialisé sous cette forme, sa qualité est essentielle pour assurer la qualité des arômes. On décide de commencer la distillation lorsque tout le sucre s’est transformé en alcool ; le cidre contient alors environ 6% d’alcool.

 

Du verger à votre verre, l’eau de vie de cidre

La distillation est un procédé de séparation des substances liquides dont les températures d’ébullition sont différentes.

Sous l’effet de la chaleur, on sépare les constituants d’un mélange homogène, en permettant aux substances de se vaporiser successivement et la vapeur ainsi obtenue est alors liquéfiée pour donner une eau-de-vie.

Le vieillissement

Au sortir de l’alambic, l’eau de vie titre de 68 à 72 % d’alcool, fourchette dans laquelle les arômes sont capturés. Trop fort pour être commercialisé, son degré alcoolique sera ramené progressivement au cours du vieillissement entre 40 et 45 %.

Commence alors une lente et méticuleuse maturation en fûts de chêne de 2 ans minimum, où les tanins du bois vont peu à peu se fondre avec les arômes fruités du produit, le colorant subtilement d’or et d’ambre.

Les commentaires sont fermés.